• Imprimer

 Picardie, Aisne, Bourg et Comin, pour des vacances insolites,

venez découvrir nos véritables yourtes Mongole.

 

 


Les Huns

 

 

La Mongolie avant qu’elle soit peuplée par ses habitants actuels, était habitée par différentes nations depuis la nuit des temps. La première entité gouvernementale, dans ce qui est aujourd’hui la Mongolie, sont les Xiongnu, ou les Huns.

 

En 209 av.JC, la nation des Huns était en conflit avec la dynastie chinoise Han ce qui engendra un conflit majeur pour le contrôle de la région. Bien que l’armée du shanyu Mondun était en sous nombre par rapport à l’armée chinoise, elle réussit a la battre et à faire signer à la Chine un traité de paix.

 

En 174 av.JC, le seul rival des Huns était les chinois.

 

En 90 av.JC, l’empereur chinois U-Di lança une grande offensive contre les Huns. Shanyu  soumit  les Huns et quelques sujets de son  Royaume pour les affronter. La bataille de Yangjan marqua la dernière grande victoire de la nation Hun.

 

En 48 av.JC, la nation Hun se sépara en deux partie, nord et sud. Les Huns du sud reconnaissant le pouvoir de l’Empereur chinois.

 

 

Xianbi et Joujan

 

 

L’Histoire considère en général que les Xianbis ont des origines mongoles. Leur premier leader, Tanshihuai, regroupa des clans épars et envahit les Huns et les Chinois.

 

La période allant de 250 à 550 fut tumultueuse pour l’Asie centrale et la Chine. Les Xianbis et les Huns attaquèrent la Chine et mirent en place plusieurs gouvernements qui connurent  courte vie.

 

Quelques Xianbis déclarèrent les steppes mongoles le royaume Joujan. C’était un grand domaine recouvrant totalement et équilibrait le pouvoir avec les empires Toba et tibétain. 

 

Au 6ème siècle, la  pénible guerre entre les Joujan et l’empire Toba s’acheva. Toba, une province Xianbi en Chine, tomba entres les mains du peuple qui reprit le contrôle de sa terre.

 

 

L’Empire turc

 

 

Le nom turc ici ne devra pas être confondu avec le terme turc moderne. Bien que les turcs d’aujourd’hui partagent des racines communes avec les turcs, ce sont deux nations différentes, chronologiquement et géographiquement.

 

Bumin et son allié Istemi créèrent a vrai empire eurasien allant de la mer jaune à l’Oural. Dans les années 555-590, l’armée turc rallia la mer Caspienne et se lièrent avec les Byzantins et les Iraniens. L’empire turc bénéficiait du passage de la Route de la Soie ce qui rapportait beaucoup de revenus. Les turcs réussirent à vaincre les chinois et exigèrent de la soie en réparation. De plus, les turcs entretenaient de bonnes relations avec les byzantins et recevaient des ambassadeurs de Constantinople.

 

L’Empire turc produisit de nombreux document écrits qui furent sur des monument en pierre. Ces inscriptions dans la pierre étaient écrites en ancien alphabet turc, et en dit beaucoup sur leur religion et leur mode de vie. Les turcs étaient païens et pratiquaient le shamanisme.

 

 

 Uighurs et Kidans

 

  • les uighurs

 Les uighurs était un peuple de langue tuc, nomade qui vivait en Asie centrale. On ne doit pas les confondre avec les uighurs d’aujourd’hui qui sont sédentaires.

 

Les uighurs adoraient les esprits de la nature et les démons. Puis dans la deuxième moitié du 8ème  siècle, les uighurs se convertirent à la foi manichéene, introduit par l’Iran. C’était un mélange mystique de christiannisme et d’agnotisme. Cette nouvelle religion introduit un nouvelle alphabet, dérivé de l’écriture Sogdian.

 

  • les kidans

Les kidans étaient une minorité mongole, des érudits l’ont prouvé un peu plus tard . Bien qu’ils ne soient pas les ancêtres directs des actuels mongols, les kidans parlaient un langage similaire à la futur et inhabité Mandchourie de l’ouest.

 

 

 

La Mongolie de 1911 à nos jours.

 

Au début du 20ème siècle, l’état Mandchou déclina rapidement et les idées révolutionnaires de l’époque se développèrent. En 1911, la République de Chine remplaca l’état de Mandchourie.

 

Les leaders intellectuels et les hommes d’Etat de Mongolie extérieure amenèrent aussi des changements et proclamèrent l’indépendance du pays. Le nouvel état de Mongolie extérieure était une théocratie. Cela signifie que le Bogd qui était le leader religieux intégra le pouvoir politique séculaire. En 1913, la délégation de représentants de Mongolie extérieure conduite par T. Namnansüren fit une visite dans l’Empire Russe afin de trouver un appui pour sécuriser l’indépendance. Il échouèrent dans leur mission de faire reconnaître la Mongolie extérieure internationalement.

 

En 1915, les discussions entre la Mongolie extérieure et la République de Chine commencèrent dans la ville de Kyakhta. Moscou et Pékin refusèrent de reconnaître l’indépendance de la Mongolie extérieure et donnèrent juste à la Mongolie un statut autonome. 

 

En 1919, le gouvernement républicain de Chine abolit l’autonomie et envoya des troupes en Mongole extérieur. Le but de cette opération à gros risques était de sécuriser les intérêts chinois en Mongolie au cas où les Russes confus de 1917 voudrait s’étendre là. Les leaders indépendantiste mongols résistèrent dans plusieurs régions du pays.

 

En 1921, à la suite de changements révolutionnaires, la Mongolie retrouva son indépendance et forma un état théocratique. Cette fois les pouvoirs du 8ème Bogd furent restreint par le gouvernement. Quand le Bogd mourut en 1924, les leaders révolutionnaires transformèrent la Mongolie en république e adoptèrent la première constitution. Les dirigeants de l’Etat aidés par des conseillers soviétiques choisirent une direction communiste pour la Mongolie.

 

La forme républicaine apporta de nombreuses réformes dans la société. La société devait être sans classes dons la noblesse abandonna tout titre et privilège. La médecine occidentale, la technologie et l’éducation firent leur entrée en Mongolie mettant fin à de vieilles pratiques.

 

 Les années 1930 furent cruelles. Comme dans tout les états communiste à cette époque, les purges politiques affectèrent sérieusement la société. Le régime était responsable de la morts de milliers d’innocents accusés à tort.

 

En 1939, la Mongolie s’engagea dans un conflit majeur avec les japonais le long de la frontière est de la Mongolie, on parle de l’incident Khakhingol. Les petits rixes entres les patrouilles japonaises et mongoles depuis 1936, dégénérèrent en une confrontation frontalière  majeur. L’armée soviétique vint en aide aux mongols. L’armée soviétique/mongole battit les forces japonaises et rendit la frontière est sûre.

 

En 1945, le gouvernement chinois reconnut l’indépendance de la Mongolie. La Mongolie devint un membre de droit de la communauté internationale et rejoint les Nations Unis en 1961.

 

La Mongolie fut un état communiste irréprochablement aligné avec l’union Soviétique jusqu’à la fin des année 1980. Le Monde était en train de changer, il en était de même pour la Mongolie. En décembre 1989, l’opposition démocratique demanda des réformes politique et organisèrent d’importantes manifestations. Finalement, en 1992, la Mongolie adopta une nouvelle Constitution qui garantit une démocratie ouverte et des changements économiques.

 

Disponibilité de nos Yourtes